Qu'est-ce que l'hypnose ?

Le terme hypnose (du grec hypnos = sommeil + latin osis = action ou processus) doit son nom au médecin et chercheur britannique James Braid (1795-1860) qui l’a introduit pour qualifier une sorte de sommeil induit (Hypnos était aussi le dieu grec du sommeil). Lorsque cette erreur a été reconnue, le terme s’était alors déjà établi et il est resté dans l’utilisation et les publications scientifiques et populaires. Cependant, il doit être clair que l’hypnose n’est pas une forme de sommeil. Les deux états sont clairement distincts et la technologie moderne peut le prouver à bien d’égards, – y compris par les résultats électroencéphalographiques des deux états, montrant des formes d’ondes cérébrales, des fréquences et des patterns différents pour chaque cas.

L’état hypnotique est aussi appelé transe hypnotique.

James Braid (1795-1860) a initié l’hypnose scientifique. En 1842, il a introduit le terme « hypnotisme » (du grec hypnos = sommeil) pour définir la procédure d’induction à l’état hypnotique. L’hypnose et l’hypnotisme étaient des termes inadéquats (il ne s’agit pas de dormir pendant le processus). Cependant, il s’est très rapidement répandu et établi, si bien qu’il n’a jamais été corrigé jusqu’à aujourd’hui.

Le terme hypnose, tel qu’il est actuellement défini par l’American Psychological Association, est un état de conscience qui implique une attention ciblée et une sensibilisation périphérique réduite. Cet état se caractérise par une réactivité ou capacité accrue à la suggestion. L’hypnose est un état mental (selon la théorie de l’État) ou un comportement (selon la théorie du non Etat) généralement induite par une procédure connue comme l’induction hypnotique. L’hypnose se compose le plus souvent d’une série d’instructions et de suggestions préliminaires. L’utilisation de l’hypnose à des fins thérapeutiques est connue sous le nom d'« hypnothérapie ».

L’hypnose, comme transe ou état hypnotique, peut être auto- induite ou alter-induite.

L’hypnose auto-induite, aussi appelée auto-hypnose, est l’application des suggestions hypnotiques en soi-même.

L’hypnose alter-induite peut, par analogie, être appelée alter-hypnose – bien que cette expression ne soit pas couramment utilisée. Elle implique l’application des suggestions hypnotiques par une autre (du latin alter) personne (l’hypnotiseur) dans un sujet consentant (le patient hypnotisé).

Certains experts affirment que l’hypnose n’est finalement qu’auto-hypnose puisque tout dépend précisément du consentement du sujet, du client ou du patient. Il doit en effet donner son accord pour être hypnotisé avec des méthodes et des techniques différentes.

Quand un hypnotiseur induit une transe hypnotique, il établit une relation très étroite au niveau de la communication avec l’hypnotisé. Ceci est essentiel à la réussite de l’hypnose. Le patient, le sujet ou le client doit non seulement le vouloir mais aussi faire confiance à l’hypnotiseur.

L’hypnose est de plus en plus utilisée comme outil thérapeutique dans les traitements médicaux et psychologiques mais aussi psychiatriques et apporte rapidement de très bons résultats.

On appelle hypnose thérapeutique ou hypnothérapie l’hypnose pratiquée par des professionnels formés et reconnus dans un but thérapeutique souhaité.

Deuil, divorce, séparation, relations toxiques, blessure du rejet et de l’abandon, dépendance affective, des solutions existent.

Participez à nos séminaires et workshops de 1 ou 2 jours, pour travailler sur soi et s’en libérer. Thérapie de groupe.

Grâce à l’hypnothérapie, il est en effet possible de traiter des problèmes comportementaux tels que le tabagisme, l’anorexie, la boulimie, la malnutrition et l’obésité ou encore l’insomnie, etc. Une utilisation adéquat pratiquée sous la supervision d’un thérapeute compétent peut être la solution à de nombreux problèmes.